Devenir membre Faire affaire avec la FQM

La FQM offre une variété de services à des tarifs concurrentiels qui correspond précisément aux besoins des membres.

Voir tous les services

Le développement local et régional est au cœur de la vitalité de nos régions.

En savoir plus sur le développement local et régional

Le Congrès de la Fédération québécoise des municipalités est le plus grand rassemblement municipal au Québec.

Découvrir le Congrès

La FQM tient annuellement plusieurs événements phares réunissant ses membres afin de les informer sur les différents enjeux qui les concernent. Ces événements sont chaque fois le lieu privilégié pour échanger sur des questions d’actualité ou des dossiers déterminants pour les acteurs du monde municipal.

Voir tous les événements

Communiqué de presse

En 2015: priorité régions

Flèche vers le bas icône

« 2015 doit être l’année où le gouvernement priorise le développement des régions et pose des gestes concrets dans les grands dossiers menés de concert avec la FQM ». C’est en ces termes que le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et les membres du comité exécutif de l’organisation réunis ce matin à Québec ont discuté des priorités de l’année de la Fédération.

 

À n’en pas douter, l’année 2014 qui vient de se terminer a été difficile, mais nous insistons pour maintenant regarder de l’avant, ont affirmé unanimement les membres du comité exécutif.  En effet, la FQM déplore que l’ensemble des décisions prises rapidement par le gouvernement en 2014 et leurs impacts cumulatifs aient été peu ou pas mesurés.  Plusieurs centaines d’emplois ont été perdus à la suite des coupures notamment en développement économique.

 

« Il faut se réorganiser et la volonté est là.  On a beau dire que toutes les décisions ne touchent pas les municipalités, mais les citoyens se tournent spontanément vers les élus municipaux et leur demandent d’agir lorsqu’ils sont touchés. Si d’autres mauvaises nouvelles devaient être annoncées, on craint que le dynamisme des gens en région ne s’éteigne », souligne le président de la FQM.

 

Des gestes concrets attendus

La FQM souhaite travailler à la réalisation de plusieurs chantiers importants en 2015 : le projet de loi no 28, la signature d’un pacte fiscal pluriannuel, le projet de loi sur la gouvernance de proximité. Aussi, la FQM désire voir se concrétiser la promesse du premier ministre que les régions aient davantage de retombées de l’exploitation des ressources naturelles.

 

Quant à l’exercice visant l’allègement des redditions de compte prévu dans le pacte fiscal, « il s’agit d’un dossier qui aura beaucoup d’impact pour les municipalités du Québec qui passent souvent plus de temps à répondre à des formulaires du gouvernement qu’à développer leur territoire », ajoute M. Lehoux. Il faut donc que ce chantier porte ses fruits rapidement.

 

D’autres dossiers d’importance occuperont aussi la FQM et ses membres. Notamment, la politique énergétique du Québec, le projet d’implantation d’un pipeline traversant le Québec, les discussions sur la zone agricole, le transport collectif, le projet de loi sur les hydrocarbures, le dossier de la sécurité publique, le rapport de la Commission Charbonneau, le budget du Québec et les élections fédérales figurent aussi dans le tableau des priorités.

 

« Tous ces dossiers requièrent que nous concentrions les réflexions en fonction de mieux servir les citoyens du Québec et d’assurer la prospérité des régions. On a un gouvernement qui se dit des régions, il doit donc en faire une démonstration concrète en 2015! », conclut M. Lehoux.

 

On voit loin pour notre monde

Depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités s’est établie comme l’interlocuteur incontournable des municipalités et des régions du Québec. Visant constamment à défendre l’autonomie municipale, elle privilégie les relations à l’échelle humaine et tire son inspiration de l’esprit de concertation et d’innovation de ses quelque 1 000 municipalités et MRC membres.

 

-30-

 

Pour information

Amélie Fournier

Conseillère en communication

418-651-3343, poste 269 / 418-572-7818