Retour

Déploiement d’Internet haute vitesse

D’excellentes nouvelles pour les régions du Québec, mais qui doivent en entraîner d’autres

20 novembre 2017

Ce sont d’excellentes nouvelles pour les régions du Québec qui ont été annoncées aujourd’hui par Québec et Ottawa. Les deux gouvernements ont dévoilé les projets retenus pour relier 360 municipalités à Internet haute vitesse dans le cadre des programmes Québec branché et Brancher pour innover. Bien qu’heureuse de ce premier pas, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) encourage les décideurs politiques à accroître leurs investissements et à reconduire les programmes afin que l’ensemble des municipalités puissent avoir accès à Internet haute vitesse.

« Les besoins en région sont criants et les annonces d’aujourd’hui constituent d’excellentes nouvelles pour 360 municipalités. Mais on ne doit surtout pas s’arrêter là. La ministre Anglade a elle-même reconnu que les demandes dépassaient les sommes disponibles. Il faut que Québec et Ottawa reconduisent les programmes pour brancher les régions lors de leur prochain budget », a déclaré M. Richard Lehoux, président de la FQM, qui était présent à Louiseville aux côtés du préfet de la MRC de Maskinongé, M. Robert Lalonde.

En effet, à la suite de ce déploiement, 244 000 foyers québécois n’auront toujours pas accès à Internet haute vitesse. La FQM estime les besoins à 100 millions $ par année pendant 5 ans. Or le programme Québec branché n’est prévu que pour cette année et le programme fédéral Brancher pour innover ne représente que 20 M$ par année pour les municipalités québécoises, des sommes insuffisantes.

« Non seulement il faut poursuivre les investissements pour développer nos régions, mais il faut dans le même temps compléter la cartographie de notre réseau de fibre optique afin d’éviter un développement anarchique sur le territoire. Cela évitera que certaines régions soient couvertes par deux ou trois réseaux de fibres et le gouvernement pourra alors concentrer ses efforts dans celles qui en sont présentement dépourvues », a ajouté M. Lehoux.

Seule ombre au tableau, la FQM déplore le fait qu’on oublie encore une fois le réseau de téléphonie cellulaire qui ne semble pas susciter le même intérêt de la part du gouvernement.

« En plus d’être essentiel pour le développement économique de nos régions, le déploiement d’un réseau cellulaire de qualité est aussi nécessaire pour des questions de sécurité civile. Lorsqu’il s’agit de contacter les secours lors d’accidents ou de catastrophes naturelles, les gens doivent pouvoir les rejoindre rapidement. Il ne faut pas attendre que de tristes événements surviennent pour agir », a conclu le président de la FQM.

On voit loin pour notre monde
Depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités s’est établie comme l’interlocutrice incontournable des municipalités et des régions du Québec. Visant constamment à défendre l’autonomie municipale, elle privilégie les relations à l’échelle humaine et tire son inspiration de l’esprit de concertation et d’innovation de ses quelque 1000 municipalités et MRC membres.

-30-

Renseignements :
Mathieu Le Blanc
Conseiller en relation avec les médias
Cell. : 418 564-5892
mleblanc@fqm.ca

Contact
  • Mathieu Le Blanc

    Conseiller en relation avec les médias

    418 651-3343 poste 243