Retour

Politique de mobilité durable

La FQM recommande au gouvernement de doubler le financement du transport collectif régional

1 mars 2018

En visite à la MRC de La Jacques-Cartier, le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), M. Jacques Demers recommande au gouvernement de doubler d’ici 2020 le financement du transport collectif régional.

« Le transport collectif régional, c’est plus d’un million de déplacements au Québec. Et les besoins ne cessent d’augmenter année après année. À la FQM, nous sommes convaincus que si le gouvernement veut véritablement soutenir le transport collectif régional, il doit investir 5 millions de $ par année d’ici 2020 », a déclaré M. Demers.

En effet, dans son dernier budget, le ministre des Finances, Carlos Leitão, avait annoncé un soutien de 10 millions $ sur 5 ans. Or, pour la FQM, c’est nettement insuffisant. Les mesures du Programme d’aide au développement du transport collectif (PADTC) doivent donc être bonifiées pour atteindre 20 millions $ d’ici 2020. Le financement des corporations de transport collectif doit aussi être établi sur une base triennale, afin que les MRC puissent planifier leur développement à plus long terme. Enfin, il faut rendre admissibles au PADTC les projets d’infrastructures, comme les stationnements incitatifs, les projets d’immobilisations, comme l’installation de billetteries numériques, ainsi qu’un soutien aux initiatives ponctuelles.

« Ce sont trois des recommandations que la FQM met prioritairement de l’avant pour améliorer le transport collectif régional, une composante essentielle de nos milieux de vie. Le gouvernement du Québec doit profiter du prochain budget pour répondre favorablement à nos demandes », a poursuivi le président de la FQM.

La réalité périurbaine en transport collectif régional
Le président de la FQM était accompagné des préfets des MRC de La Jacques-Cartier, M. Michel Beaulieu, de Portneuf, M. Bernard Gaudreau, ainsi que de Mme Maude Nadeau, coordonnatrice au transport de Développement Côte-de-Beaupré. Ces derniers ont parlé de la réalité des MRC périurbaines.

« Si l’on veut que les gens utilisent le transport collectif régional, il faut que ce service soit simple, efficace et abordable. Autrement, les gens vont se tourner vers l’automobile, ce qui va nécessairement augmenter l’engorgement du réseau routier », a constaté M. Beaulieu.

« Pour Portneuf, le développement d’un transport collectif qui répond aux besoins de la population passe inévitablement par du financement à plus long terme, modulé en fonction de nos caractéristiques territoriales, de manière à ce que la MRC puisse plancher sur un plan de développement efficient et basé sur des sources de financement connues », a ajouté M. Gaudreau.

« Dans notre schéma d’aménagement, tout nouveau projet résidentiel doit être accompagné de mesures en transport collectif. Or, nous sommes obligés de retenir certains projets immobiliers faute de financement », a complété Mme Nadeau.

Demain, la FQM présentera ses onze recommandations au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) dans le cadre de l’élaboration de la nouvelle Politique de mobilité durable du Québec.

« Les MRC sont prêtes à prendre le virage du transport collectif. On est prêt, on attend plus que le gouvernement du Québec emboîte le pas avec nous », a conclu Jacques Demers.

Vous pouvez consulter les recommandations de la FQM ici.

À propos de la FQM
Depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités s’est établie comme l’interlocutrice incontournable des municipalités et des régions du Québec. Visant constamment à défendre l’autonomie municipale, elle privilégie les relations à l’échelle humaine et tire son inspiration de l’esprit de concertation et d’innovation de ses quelque 1000 municipalités et MRC membres.

-30-

Renseignements :
Mathieu Le Blanc
Conseiller en relation avec les médias
Cellulaire : 418 564-5892
mleblanc@fqm.ca

Contact
  • Mathieu Le Blanc

    Conseiller en relation avec les médias

    418 651-3343 poste 243