Retour

Transport du pétrole par train

Le président de la FQM demande au ministre Garneau d’ordonner au BST de réintégrer le pétrole à sa Liste de surveillance des matières dangereuses

30 octobre 2018

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) est très préoccupée par la décision du Bureau de la sécurité des transports (BST) de retirer le transport de liquides inflammables par train, comme le pétrole, de sa Liste de surveillance, alors qu’il n’y a jamais autant eu de convois ferroviaires pétroliers. Aussi, le président de la FQM, M. Jacques Demers, demande au ministre des Transports du Canada, M. Marc Garneau, d’intervenir pour que le BST révise sa décision.

« On ne comprend pas du tout les raisons qui ont mené le BST à prendre une telle décision. Pas plus tard que cet été, un train transportant du diésel et du propane a déraillé à Saint-Polycarpe. Heureusement, personne n’a été blessé, mais les risques sont toujours présents. Il faut que M. Garneau ordonne au BST de réintégrer le pétrole dans sa Liste de surveillance », a exigé M. Demers.

Rappelons que ce sont plus de 500 municipalités au Québec qui sont traversées par une ligne de chemin de fer et qui sont susceptibles de subir un accident impliquant le transport de matières dangereuses. La connaissance des matières transportées, la mise en place d’une règlementation plus sévère, le partage d’informations entre les différents acteurs impliqués dans la sécurité civile, mais surtout la surveillance des matières dangereuses, avaient été au cœur des discussions lors du Colloque sur la sécurité ferroviaire, organisé par la FQM en mars 2018 à Lac-Mégantic.

« On se remet à peine de la tragédie de Lac-Mégantic qui a couté la vie à 47 personnes. Si on relâche notre vigilance, c’est clair qu’on augmente les risques qu’une nouvelle tragédie se produise. Le gouvernement se doit de rassurer la population et de maintenir la surveillance du transport des liquides inflammables par train de la part du BST. Il en va de la sécurité de tous », a conclu le président de la FQM.

À propos de la FQM

Depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) s’est établie comme la porte-parole incontournable des municipalités et des régions du Québec. Visant constamment à défendre l’autonomie municipale, elle privilégie les relations à l’échelle humaine et tire son inspiration de l’esprit de concertation et d’innovation de ses quelque 1 000 municipalités et MRC membres.

Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et sur Twitter.

-30-

Renseignements :
Mathieu Le Blanc
Conseiller en relation avec les médias
Cellulaire : 418 564-5892
mleblanc@fqm.ca

Contact
  • Mathieu Le Blanc

    Conseiller en relation avec les médias

    418 651-3343 poste 243