Devenir membre Faire affaire avec la FQM

La FQM offre une variété de services à des tarifs concurrentiels qui correspond précisément aux besoins des membres.

Voir tous les services

Le développement local et régional est au cœur de la vitalité de nos régions.

En savoir plus sur le développement local et régional

Le Congrès de la Fédération québécoise des municipalités est le plus grand rassemblement municipal au Québec. Le prochain Congrès se tiendra du 24 au 26 septembre 2020.

Découvrir le Congrès

La FQM tient annuellement plusieurs événements phares réunissant ses membres afin de les informer sur les différents enjeux qui les concernent. Ces événements sont chaque fois le lieu privilégié pour échanger sur des questions d’actualité ou des dossiers déterminants pour les acteurs du monde municipal.

Voir tous les événements

Communiqués de presse

Un cri du cœur des régions mobilisées autour d’un avenir meilleur

Flèche vers le bas icône

Les quelque 200 représentants des MRC se sont dits inquiets et ont signifié l’impression d’être actuellement délaissés par le gouvernement dans le contexte des coupures et de la réorganisation des instances locales et régionales, un cri du cœur qui a mobilisé les troupes derrière la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et son président afin que soient entreprises rapidement les négociations visant la signature d’un pacte fiscal 2016 profitable aux régions.

« Le projet de loi no 3 a été adopté, c’est bien. Le projet de loi no 26, c’est bien aussi, mais ce sont essentiellement des mesures pour quelques villes. Tout comme les 100 M$ promis pour la peinture d’un pont. Faudra-t-il inscrire les régions au patrimoine de l’UNESCO pour être reconnus? », a lancé M. Richard Lehoux, président de la FQM, dans son allocution prononcée à l’occasion de l’Assemblée des MRC, en présence du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, M. Pierre Moreau.

Lors des échanges constructifs des deux derniers jours, les élus et les directeurs généraux des MRC ont qualifié les dernières semaines « d’extrêmement difficiles » parce que les outils ne sont pas disponibles pour accompagner les changements annoncés en matière de développement local et régional.

« Les membres sont clairs : nous sommes sensibles à l’état des finances publiques, mais on ne passera pas à la caisse deux fois, a répété Richard Lehoux, devant une salle bondée. Ni cette année, ni l’année prochaine et ni l’autre d’ensuite! On a plusieurs chantiers devant nous et si le gouvernement souhaite être partenaire, on sera présents. La sensibilité envers les régions devra être davantage au rendez-vous. »

Forte de l’appui de ses membres, la FQM fixe un échéancier au gouvernement pour les prochains mois :

  • L’adoption rapide du projet de loi no 28 en incluant les modifications que la FQM s’engage à lui transmettre;
  • Débuter les négociations du Pacte fiscal 2016 dès janvier en vue d’une adoption d’ici à juin 2015;
  • L’adoption d’une loi-cadre sur la gouvernance de proximité au cours des 12 prochains mois.

Soulignons que le projet de loi no 28 est un premier pas d’une longue démarche conduisant à une véritable gouvernance de proximité. La FQM s’attend à voir une reconnaissance officielle des MRC comme interlocuteur du gouvernement en région, mais aussi la reconnaissance du modèle que pourraient choisir les MRC pour assurer la concertation régionale. À ce compte, le ministre Moreau a convenu de la légitimité de cette reconnaissance qui pourrait se traduire dans le projet de loi.

« Je sais que nous sommes dans une phase dans laquelle on tourne le bateau et ça brasse un peu », a convenu le ministre, devant une salle déterminée. À ce propos, le président de la FQM l’a invité à « lire toutes les pages du modèle de gouvernance de proximité déposé par la FQM en septembre, de manière à bien comprendre ce que les membres s’attendent à voir sur le terrain, assorti des moyens et des outils leur permettant de réussir leur mission ».

Des appuis majeurs pour les MRC
L’Assemblée des MRC de la FQM se conclut donc dans un esprit constructif. La FQM salue le fait que le Fonds de solidarité FTQ, par l’entremise des Fonds locaux de solidarité déployés en région, ait confirmé le maintien de son soutien au développement économique local en réitérant son engagement envers des MRC. La présence du président et chef de la direction du Fonds, M. Gaétan Morin, et celle de M. Jean-René Laforest, directeur des Fonds locaux de solidarité, témoigne d’un appui solide en ce sens.

« Les 84 fonds locaux sont des réservoirs de capitaux pour faire face aux besoins des PME partout au Québec. C’est ce qu’on fait depuis les 20 dernières années. C’est un réseau solide, proche des MRC, proche du développement local, et on est fiers de ça», a dit Gaétan Morin, président et chef de la direction du Fonds de solidarité FTQ, devant l’Assemblée des MRC de la FQM.

Même son de cloche du côté de Desjardins qui, dans une missive du vice-président Guy Cormier et adressée au président de la FQM, a réitéré le soutien accordé au développement économique dans les régions du Québec en maintenant le lien avec les MRC, peu importe le modèle qu’elles choisiront.

En collaboration avec l’Association des directeurs généraux des MRC du Québec (ADGMRCQ), des modèles inspirants de MRC ont d’ailleurs été présentés aux membres afin de les aider à définir leur propre vision du développement de leur territoire.

« Ce qui compte pour nos membres, c’est d’avoir la latitude pour agir au bénéfice de leurs régions, parce nous en sommes capables, parce que nous sommes redevables envers nos citoyens, a insisté M. Lehoux. Mais ça nous prend les outils pour agir. »

On voit loin pour notre monde
Depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités s’est établie comme l’interlocuteur incontournable des municipalités et des régions du Québec. Visant constamment à défendre l’autonomie municipale, elle privilégie les relations à l’échelle humaine et tire son inspiration de l’esprit de concertation et d’innovation de ses quelque 1 000 municipalités et MRC membres.

-30-

Pour information :
Amélie Fournier
Conseillère en communication
418 651-3343, poste 269 / 418 572-7818