Devenir membre Faire affaire avec la FQM

La FQM offre une variété de services à des tarifs concurrentiels qui correspond précisément aux besoins des membres.

Voir tous les services

Le développement local et régional est au cœur de la vitalité de nos régions.

En savoir plus sur le développement local et régional

Le Congrès de la Fédération québécoise des municipalités est le plus grand rassemblement municipal au Québec. Le prochain Congrès se tiendra du 24 au 26 septembre 2020.

Découvrir le Congrès

La FQM tient annuellement plusieurs événements phares réunissant ses membres afin de les informer sur les différents enjeux qui les concernent. Ces événements sont chaque fois le lieu privilégié pour échanger sur des questions d’actualité ou des dossiers déterminants pour les acteurs du monde municipal.

Voir tous les événements

Communiqués de presse

La FQM a positionné les régions au centre des priorités du gouvernement

Flèche vers le bas icône

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) dresse un bilan positif de son action auprès du gouvernement du Québec, au moment où la session parlementaire à l’Assemblée nationale est suspendue pour le congé des Fêtes. Dès le Congrès annuel de la Fédération, le premier ministre Philippe Couillard a donné des orientations claires afin que les dossiers chers aux municipalités, comme la voirie locale, évoluent rapidement, dans leur meilleur intérêt.

« Il reste encore beaucoup de travail à faire pour qu’un véritable partenariat d’égal à égal entre le gouvernement du Québec et les municipalités soit effectif, mais nous sommes sur la bonne voie. Il faut dire que notre Congrès a marqué le début d’un repositionnement du gouvernement dans son interaction avec les municipalités et les régions. La vieille manière de faire où tout se décidait en haut et où les régions devaient appliquer les décisions est en train de changer. Et ça, c’est à cause de l’action politique de la Fédération », a rappelé le président de la FQM, M. Richard Lehoux.

Que ce soit sur les projets de règlements sur les hydrocarbures ou bien encore en ce qui concerne les orientations gouvernementales en aménagement du territoire (OGAT) sur le développement durable et les milieux de vie, la FQM n’a pas hésité à mettre son poing sur la table et à jouer son rôle de leader du milieu municipal afin de faire entendre les préoccupations des municipalités locales et régionales. Les ministres concernés se sont d’ailleurs montrés réceptifs aux interventions de la FQM et ont mis en œuvre des mécanismes de consultation pour tenir compte des demandes des élu(e)s municipaux.

« Le mur-à-mur ne peut pas s’appliquer lorsque nous parlons d’aménagement du territoire ou de développement local et régional. Les réalités sont trop différentes d’une région à l’autre. Et personne n’est mieux placé que les municipalités locales et les MRC, nos gouvernements de proximité, pour identifier les besoins et appliquer les meilleures solutions afin de développer nos territoires et nos communautés », a ajouté M. Lehoux.

Le dossier d’Internet haute vitesse a aussi connu des avancées importantes avec l’étude de faisabilité commandée par la vice-première ministre et ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Mme Dominique Anglade, pour utiliser la fibre optique excédentaire du réseau d’Hydro-Québec pour brancher les régions éloignées. L’annonce de nouvelles sommes pour financer les projets provenant du programme Québec branché a été aussi bien accueillie par les municipalités qui n’ont pas accès à Internet haute vitesse.

« On ne peut pas penser développer nos régions sans qu’elles aient accès à un réseau Internet haute vitesse. Aucune entreprise ne peut évoluer sans cet outil. Les sommes annoncées pour financer de nouveaux projets et la volonté d’utiliser la fibre optique excédentaire du réseau d’Hydro-Québec résultent d’un travail constant que nous effectuons avec nos membres auprès du gouvernement. Et ça porte fruit », a souligné M. Richard Lehoux.

L’action de la FQM s’est aussi affirmée dans les différents projets de loi qui furent étudiés cet automne. Pour celui sur le cannabis, sa position sur le partage des revenus découlant de la vente a été reprise par les autres associations municipales du Québec et semble avoir trouvé un écho favorable du côté du gouvernement fédéral. Les projets de loi no 150 et 155 laissent aussi présager de bonnes avancées pour les municipalités et les régions du Québec.

Tout récemment, la FQM a participé au Forum Immigration et main-d’œuvre où il a été question de la régionalisation de l’immigration afin de combler les besoins en main-d’œuvre des régions. Elle tient à rappeler au gouvernement qu’il est important d’intégrer les services de développement des MRC dans cette régionalisation et de bonifier l’aide qui y est associée s’il veut assurer le succès de cette opération. Le gouvernement doit développer ce réflexe d’inclure les MRC, et aussi les CLD, lorsqu’il est question de développement économique régional.

« En étant présente aux comités de travail, dans les auditions des commissions parlementaires qui étudient les projets de loi, dans les sommets et les rencontres, la FQM se fait la porte-parole des régions du Québec. Elle travaille à instaurer cette nouvelle relation de partenariat avec le gouvernement. Cette capacité d’action, elle la doit à ses quelque mille membres répartis dans toutes les régions du Québec », a conclu le président de la FQM.

 

On voit loin pour notre monde
Depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités s’est établie comme l’interlocutrice incontournable des municipalités et des régions du Québec. Visant constamment à défendre l’autonomie municipale, elle privilégie les relations à l’échelle humaine et tire son inspiration de l’esprit de concertation et d’innovation de ses quelque 1000 municipalités et MRC membres.

 

-30-

 

Renseignements :
Mathieu Le Blanc
Conseiller en relation avec les médias
Cell. : 418 564-5892
mleblanc@fqm.ca