Devenir membre Faire affaire avec la FQM

La FQM offre une variété de services à des tarifs concurrentiels qui correspond précisément aux besoins des membres.

Voir tous les services

Le développement local et régional est au cœur de la vitalité de nos régions.

En savoir plus sur le développement local et régional

Le Congrès de la Fédération québécoise des municipalités est le plus grand rassemblement municipal au Québec.

Découvrir le Congrès

La FQM tient annuellement plusieurs événements phares réunissant ses membres afin de les informer sur les différents enjeux qui les concernent. Ces événements sont chaque fois le lieu privilégié pour échanger sur des questions d’actualité ou des dossiers déterminants pour les acteurs du monde municipal.

Voir tous les événements

Communiqués de presse

Prestation d’urgence et d’assurance-emploi

La FQM demande l’équité pour les élus·es municipaux

Flèche vers le bas icône

Québec, le 27 mars 2020 – La Fédération québécoise des municipalités (FQM) demande un assouplissement des modalités des programmes de prestation d’urgence et d’assurance-emploi pour permettre aux élus·es municipaux d’y souscrire. Dans une lettre envoyée aujourd’hui au premier ministre du Canada, M. Justin Trudeau, la FQM réclame notamment que les élus·es soient exclus de l’obligation de démontrer un arrêt complet du travail pendant 14 jours consécutifs pour être admissibles aux programmes d’aide.

« Dans la majorité des municipalités du Québec, le rôle d’élu·e municipal·e s’ajoute à l’occupation d’un emploi à temps plein. Or, plusieurs ont fait l’objet, comme beaucoup de citoyens, d’une mise à pied en raison de la pandémie qui sévit. Dans ce contexte, les élus·es municipaux sont en première ligne pour répondre aux besoins de leur communauté et participer à maintenir des services essentiels tout en rassurant la population. En conséquence, il est impossible pour eux de démontrer un arrêt complet du travail pendant 14 jours. La FQM fait actuellement des démarches auprès du gouvernement fédéral pour obtenir des modifications aux programmes », fait valoir M. Jacques Demers, président de la FQM, maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog.

Modeste revenu des élus·es
La FQM souligne également que selon les modalités actuelles, les modestes revenus d’élus·es seront déduits de la prestation d’assurance-emploi. Cette situation est injuste et inéquitable pour les élus·es municipaux qui ont perdu leur emploi régulier. En effet, ces derniers devront vivre avec des prestations d’assurance emploi réduites ou avec leur seul revenu d’élu·e qui, rappelons-le, est généralement très peu élevé.

« En cette période d’urgence sanitaire, nous avons grandement besoin de nos élus·es municipaux. Il ne faudrait pas que leur faible rémunération soit un frein à leur précieuse contribution. C’est pourquoi nous demandons que les modalités de ces programmes d’assistance et d’aide soient corrigées rapidement », conclut le président de la FQM.

À propos de la FQM
Depuis sa fondation en 1944, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) agit comme porte-parole des municipalités et des MRC du Québec. S’appuyant sur la force de ses quelque 1 000 membres, elle favorise l’autonomie municipale et travaille activement à accroître la vitalité des régions, et ce, sur l’ensemble du territoire québécois.

Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et sur Twitter.