Devenir membre Faire affaire avec la FQM

La FQM offre une variété de services à des tarifs concurrentiels qui correspond précisément aux besoins des membres.

Voir tous les services

Le développement local et régional est au cœur de la vitalité de nos régions.

En savoir plus sur le développement local et régional

Le Congrès de la Fédération québécoise des municipalités est le plus grand rassemblement municipal au Québec.

Découvrir le Congrès

La FQM tient annuellement plusieurs événements phares réunissant ses membres afin de les informer sur les différents enjeux qui les concernent. Ces événements sont chaque fois le lieu privilégié pour échanger sur des questions d’actualité ou des dossiers déterminants pour les acteurs du monde municipal.

Voir tous les événements

Lettre ouverte

Habiter la forêt et faire les choses autrement

Flèche vers le bas icône

Les magnifiques forêts Québécoises sont une ressource inestimable. C’est l’endroit où des dizaines de milliers de Québécois gagnent dignement leur vie et où des milliers d’autres profitent des paysages à couper le souffle que le Québec a à offrir.

Nos forêts représentent aussi notre plus grande occasion d’occuper notre immense territoire, de maintenir et d’augmenter le dynamisme de nos régions. Le raisonnement a toujours été simple, nous avons des gens travaillants, des connaissances, un terroir incroyable, mettons-les à profit pour créer de la richesse et enrichir nos communautés.

Nos forêts ont permis à travers les siècles de créer, maintenir et redynamiser plus de 200 communautés. C’est le dur labeur de milliers d’hommes et de femmes qui ont mis un toit au-dessus nos têtes.

Toujours plus proche

C’est donc sans surprise que le gouvernement du Québec a annoncé en novembre dernier qu’il souhaitait tirer encore plus de retombées de la forêt Québécoise et qu’il doublerait la coupe de bois d’ici 2080.

Il est clair que cette stratégie créera des retombées économiques importantes pour de nombreuses communautés, mais elle rapprochera les coupes de bois encore une fois des citoyens, de leurs maisons, de leurs villages et de leurs activités.

Au fil des ans, de nouvelles préoccupations se sont ajoutées à la rentabilité des coupes de bois. Une perception plus large de la forêt a vu le jour. Une façon de faire qui permettrait une meilleure cohabitation entre la nature, les habitants, les touristes, et les travailleurs.

Pour que ce développement fonctionne, pour qu’il soit durable, il nous faut donc revoir la façon de faire les choses. Il faut penser autrement. À titre de porte-parole des régions et de représentante de l’ensemble des communautés forestières du Québec, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) a amorcé une réflexion pour intégrer les valeurs de la population aux objectifs du gouvernement du Québec.

Nous devons nous assurer du développement durable de nos forêts, de redynamiser nos communautés forestières, d’augmenter l’attrait de notre territoire et d’accroître l’acceptabilité sociale. Cette nouvelle stratégie doit être accompagnée d’outils nécessaires aux gouvernements de proximité.

La solution passe par les communautés forestières

Pour nous, le développement de la forêt Québécoise passe sans aucun doute par des projets de forêts de proximité.

Nous ne souhaitons pas prendre la place de l’industrie. Nous souhaitons faire les choses autrement. Nous souhaitons simplement être impliqués dans ce qui se passe dans nos propres cours.

Nous souhaitons participer activement au développement de notre territoire.

Nous souhaitons cultiver nos forêts de proximité.

Nous souhaitons nous adapter à notre territoire.

Nous souhaitons diversifier les activités et les revenus de nos forêts.

Nous souhaitons réinvestir les retombées économiques.

Nous souhaitons reconstituer, protéger et mettre en valeur cette richesse.

Nous souhaitons redonner accès aux citoyens à la forêt publique.

Les gouvernements de proximité doivent avoir accès à plus d’outils et ces projets portés favoriseront le développement économique, augmenteront l’acceptabilité sociale et permettront un réinvestissement des retombées dans les communautés.

C’est avec cet engagement que le gouvernement, l‘industrie et les citoyens pourront atteindre leurs objectifs communs. C’est avec cet engagement que nous pourrons profiter de nos forêts pour les décennies à venir.

Le gouvernement de Québec doit déployer une participation des municipalités à la gestion du territoire public, étendre le concept de forêt de proximité à travers le Québec et permettre aux MRC de désigner des aires protégées dans leur processus d’aménagement.

 

Jacques Demers

Président, maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog

Luc Simard

Préfet de la MRC Maria-Chapdeleine et président du Regroupement des communautés forestières de la FQM