Devenir membre Faire affaire avec la FQM

La FQM offre une variété de services à des tarifs concurrentiels qui correspond précisément aux besoins des membres.

Voir tous les services

Le développement local et régional est au cœur de la vitalité de nos régions.

En savoir plus sur le développement local et régional

Le Congrès de la Fédération québécoise des municipalités est le plus grand rassemblement municipal au Québec.

Découvrir le Congrès

La FQM tient annuellement plusieurs événements phares réunissant ses membres afin de les informer sur les différents enjeux qui les concernent. Ces événements sont chaque fois le lieu privilégié pour échanger sur des questions d’actualité ou des dossiers déterminants pour les acteurs du monde municipal.

Voir tous les événements

Lettre ouverte

La révolution tranquille du développement local

Flèche vers le bas icône

Toutes les crises révèlent les forces et les faiblesses d’une société, notamment celles de leurs gouvernements et des différents intervenants. Au Québec, l’actuelle pandémie aura démontré la force des services de développement local des MRC comme porte d’entrée des entrepreneurs pour affronter la crise. En effet, l’efficacité exceptionnelle des programmes de fonds d’urgence aux petites et moyennes entreprises aura permis de constater l’efficacité du réseau mis en place par les élus·es réunis au sein des MRC et par leurs professionnels dévoués.

Le 13 mars 2020, l’état d’urgence sanitaire était déclaré et dès le 18 mars, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et son partenaire, les Fonds locaux de solidarité proposaient au gouvernement de créer un fonds d’urgence pour soutenir les petites et moyennes entreprises face à la crise qui s’amorçait. Le 3 avril suivant, le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibon, annonçait 100 M$ pour les MRC auxquels il ajoutait 40 M$ pour Montréal et 10 M$ pour la Capitale-Nationale. Ainsi se réalisait, en moins de deux semaines, une initiative unique au Canada qui, en temps normal, aurait pris de 6 à 9 mois à se concrétiser.

Avec l’appui du ministre, la mobilisation des élus·es et des professionnels a tout simplement été exceptionnelle. Depuis le lancement des programmes (PAUPME et AERAM), ce sont près de 400 M$ qui ont aidé plus de 11 700 entreprises à traverser la tempête. Plus encore, ce sont des dizaines de milliers d’entrepreneurs qui ont profité de l’accompagnement des services de développement local ou des organismes partenaires des MRC. Nos gens ont même soutenu des entrepreneurs en détresse psychologique et trouvé avec eux des pistes de solutions durables. Le professionnalisme, l’écoute et le dévouement de nos employés auront donc permis d’éviter des situations difficiles et mis en relief une caractéristique unique à notre réseau : sa capacité de répondre aux multiples besoins et d’intervenir partout en région.

Le résultat est donc probant : des milliers d’entreprises ont été sauvées et la reprise est forte dans nos territoires. Le problème de main-d’œuvre constitue un enjeu majeur pour notre monde, mais nous avons fermement l’intention de nous y attaquer.

Par ailleurs, la création par le gouvernement en novembre 2020 du réseau Accès Entreprise Québec, regroupant tous les services de développement économique des MRC sous une même appellation, est venu renforcer notre rôle de porte d’entrée pour ceux qui désirent se lancer en affaires et pour les petites et moyennes entreprises de nos territoires. Cette mesure, qui paraît simple à première vue, simplifiera la vie de ceux qui désirent réaliser un projet d’entreprise puisqu’ils n’ont plus qu’un lieu où s’adresser pour avoir accès aux services et aux programmes. Ce travail d’accompagnement s’effectuera avec nos partenaires actifs dans nos communautés sous la coordination des MRC.

De plus, la FQM est fière de l’ouverture démontrée par la ministre déléguée à l’Économie, Mme Lucie Lecours, de bonifier davantage ce rôle de porte d’entrée confié aux MRC par ses travaux sur l’entrepreneuriat et sur les programmes d’accompagnement et d’investissement. Dans le cadre de ces réflexions, la FQM proposera de rehausser à 450 000 $ le plafond d’attribution d’aide actuellement imposé à notre principal outil financier que sont les Fonds locaux d’investissement (FLI), en combinaison avec nos Fonds locaux de solidarité (FLS).

Nous désirons également accroître la marge de manœuvre des MRC en adaptant les normes de leurs outils financiers pour mieux soutenir les entreprises dans leur projet de développement technologique, numérique et en matière environnementale. Il est également essentiel de donner plus de flexibilité en ce qui concerne le risque pour permettre aux MRC de financer le fonds de roulement des entreprises ou encore pour soutenir des jeunes dans des projets de relève entrepreneuriale, dont les ressources financières sont limitées. Les portes des institutions financières leur sont trop souvent fermées et il nous faut obtenir les moyens de les financer pour éviter de perdre de bons entrepreneurs. La Fédération fera d’autres propositions au gouvernement pour améliorer davantage la capacité des MRC en matière de développement et pour profiter de leur capacité d’action et d’innovation confirmée par la pandémie.

Le développement local vit donc présentement une révolution tranquille qui profitera aux régions. Les coupures gouvernementales de 2015 dans le développement local sont loin derrière nous, et les élus·es ainsi que les professionnels ont pris la relève de façon magistrale. Par les travaux actuellement en cours avec le gouvernement, le rôle de porte d’entrée pour les entrepreneurs confié aux MRC procurera aux régions des moyens importants pour favoriser leur développement.

 

Jacques Demers

Président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), maire de Sainte-Catherine-de-Hatley et préfet de la MRC de Memphrémagog

Nadia Minassian

Présidente de la Table sur le développement local et régional de la FQM et préfète de la MRC du Rocher-Percé