Devenir membre Faire affaire avec la FQM

La FQM offre une variété de services à des tarifs concurrentiels qui correspond précisément aux besoins des membres.

Voir tous les services

Le développement local et régional est au cœur de la vitalité de nos régions.

En savoir plus sur le développement local et régional

Le Congrès de la Fédération québécoise des municipalités est le plus grand rassemblement municipal au Québec.

Découvrir le Congrès

La FQM tient annuellement plusieurs événements phares réunissant ses membres afin de les informer sur les différents enjeux qui les concernent. Ces événements sont chaque fois le lieu privilégié pour échanger sur des questions d’actualité ou des dossiers déterminants pour les acteurs du monde municipal.

Voir tous les événements

Lettre ouverte

Transport aérien régional : l’obligation de se dépasser

Flèche vers le bas icône

Les régions du Québec ont été ébranlées par l’annonce soudaine d’Air Canada d’abandonner plusieurs dessertes aériennes. On sait, en effet, que l’occupation et la vitalité de notre territoire sont impossibles sans une desserte aérienne adéquate. L’enjeu existe depuis des décennies, et il faut admettre que le Québec n’a jamais déployé une solution pérenne et efficace. L’histoire du transport aérien régional au Québec démontre malheureusement que la précipitation ou la tentation de reproduire les mêmes modèles mèneront assurément à terme, à l’échec. Par conséquent, il faut avoir le courage d’innover, les régions ne pouvant plus accepter qu’on répète sans cesse les erreurs passées.

À titre de porte-parole des régions et dès l’annonce d’Air Canada, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) a invité le ministre des Transports, François Bonnardel, à se saisir du dossier, ce qu’il a rapidement fait en créant le Groupe d’intervention sur les dessertes aériennes régionales (GIDAR). Du même coup, la FQM a insisté sur l’importance de distinguer les mesures de maintien des services à court terme (période de pandémie) de celles menant vers une solution durable, à moyen et long terme (postpandémique), pour garantir des services stables, viables et réalistes.

Quand la pérennité réside dans le fait de se hâter lentement

Dans les circonstances, il n’est absolument pas indiqué de se précipiter pour déterminer et mettre en place une solution à court terme, en pleine période de pandémie, alors que les déplacements sont actuellement réduits à l’essentiel, et ce, sur l’ensemble de la planète.

La FQM est convaincue qu’il faut se hâter lentement, et prendre le temps d’imaginer une organisation complètement repensée du transport aérien régional au Québec, en étroite collaboration avec tous les acteurs concernés.

Dans ce contexte, se précipiter ne peut mener qu’à l’échec! Présentement, il faut avoir la sagesse de reconnaître que la seule urgence consiste à maintenir la desserte régulière actuelle dans les régions touchées, et ce, tant que la pandémie sévira et que les clients des services aériens régionaux ne seront pas de retour. À cette fin, les programmes de soutien aux entreprises de services aériens des régions doivent être maintenus aussi longtemps que nécessaire, et éventuellement adaptés en fonction des commentaires exprimés par les transporteurs.

Il faut résister à l’habituelle manière d’agir, et de s’engager précipitamment dans la mise en œuvre d’une solution facile qui ne fera que créer à nouveau un quasi-monopole, générer les récurrentes ruptures brutales de services ou miser sur d’improbables modifications réglementaires.

La nécessité de rassembler et d’innover

C’est le travail que le Groupe de travail pour le maintien des liaisons aériennes régionales de la FQM, qui réunit des maires et des préfets de toutes les régions directement concernées, a entrepris avec la collaboration de conseillers experts reconnus.

Cette démarche vise à analyser, documenter et élaborer un modèle innovant qui repose sur l’adhésion des transporteurs régionaux et le cadre réglementaire existant. Pour les maires et les préfets, cette avenue doit mutualiser certains outils liés aux activités commerciales (le système de réservation et les correspondances) pour permettre aux transporteurs actuels d’offrir de meilleurs services aux régions à un prix concurrentiel.

Des expériences similaires, notamment européennes, en ont démontré la faisabilité, et nous croyons primordial d’explorer cette piste. Les transporteurs régionaux que nous avons rencontrés souhaitent participer aux analyses nécessaires pour préciser, évaluer, chiffrer et valider chacune des composantes de cet éventuel modèle, afin d’en démontrer la faisabilité, tant financière, légale qu’opérationnelle.

La solution retenue doit être développée, validée et agréée par tous les intervenants identifiés comme partenaires potentiels, et c’est leur engagement qui assurera le succès et la pérennité́ de cette proposition. La poursuite des démarches devra rallier tous les acteurs dont la participation est nécessaire à la construction, à l’implantation et à la consolidation d’un nouveau modèle présentant les meilleures perspectives de répondre aux besoins des régions.

Nous devons profiter du moment présent pour faire en sorte que la période difficile que nous vivons collectivement se transforme en occasion favorable. Nous pourrons ainsi innover de façon durable pour le Québec et ses régions.

Le Québec doit inévitablement réinventer le transport aérien régional.

 

Jonathan Lapierre

2e vice-président de la FQM et maire des Îles-de-la-Madeleine

 

On peut consulter le mémoire de la FQM au fqm.ca.